Le 8 août dernier  (2015) avait lieu à Victoriaville, dans la région d’Arthabaska, le pique-nique annuel des amis du patrimoine funéraire du Québec, organisé par la Fédération et Nancy Shaink, guide-conférencière. Nous y avons découvert deux cimetières, qui possèdent un statut de protection municipale : le cimetière Saint-Christophe d’Arthabaska, contigu à l’église du même nom, et le cimetière Sainte-Victoire, localisé au cœur de la ville.

Dans le cimetière Saint-Christophe d’Arthabaska sont enterrées des personnalités connues de la région : Armand Lavergne (avocat et député), les frères patriotes Philippe-Napoléon, Charles-Adrien et Joseph-Narcisse Pacaud, les frères de Sir Wilfrid Laurier, et surtout le peintre Marc-Aurèle Suzor-Côté. Ce dernier a réalisé ses premières œuvres picturales et décoratives à l’intérieur de l’église Saint-Christophe d’Arthabaska. Puis, nous avons été conviés à une balade dans le cimetière Sainte-Victoire. De forme allongée, il comporte seulement deux chemins parallèles et est ombragé par de magnifiques arbres. On peut y voir une impressionnante statue de style Rock of Ages (une jeune éplorée suspendue à une croix), un Dead Penny (une médaille d’honneur pour un mort au combat) incrusté dans une pierre tombale, un Tree Tombstone (une pierre tombale en forme de tronc d’arbre) et d’autres monuments qui valent le détour.

Durant cette belle journée instructive, nous avons aussi eu le privilège d’un tour guidé de l’église Saint-Christophe, par le marguillier responsable des activités estivales, M. André Verville. D’une décoration flamboyante, cette église renferme des œuvres picturales inspirées des grands maîtres européens, de belles sculptures, et surtout un remarquable orgue Casavant.

Cette visite nous a démontré que les représentants de la Ville de Victoriaville et sa population (de 45 232 âmes) sont fiers de leur histoire et de leur patrimoine. Dans sa carte touristique, sous la section « Arts et Patrimoines », il est fait mention de la balade commentée de ces deux cimetières par Nancy Shaink. Il faut souligner que Nancy est une personne passionnée de l’art funéraire et que, sans elle, Victoriaville n’aurait peut-être pas eu l’idée de développer un tel circuit. Ses promenades attirent beaucoup de monde, nous confie-t-elle, ce qui démontre que, même un sujet comme les cimetières, est loin d’être rebutant.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *