Le dimanche 3 août dernier  ( 2014) avait lieu en Estrie un pique-nique des amis du patrimoine funéraire du Québec organisé par la Fédération Écomusée de l’Au-Delà. Ce fut une excellente occasion d’admirer cette belle région, de voir certains cimetières et de faire connaissance avec les membres de la corporation, récemment fondée, Patrimoine funéraire Estrie-Montérégie.

Premier arrêt, le cimetière Saint-Edmond, situé à l’arrière de l’église Saint-Edmond. Fondé en 1868, il est le premier cimetière catholique de la région de Coaticook. On y retrouve les ancêtres de presque toutes les familles francophones de la région dans un aménagement qui rappelle des cimetières-jardins britanniques du 19e siècle.

Deuxième étape de notre visite, le cimetière Lake Lester (fondé en 1852) avec sa très belle vue du lac Lester et du mont Pinacle. Par la suite, on nous a présenté des lieux particuliers tel le cimetière Bickford (fondé en 1814) inaccessible dû à champ de maïs ! Puis, à quelques mètres d’un chemin de terre, presque perdu dans la forêt, un escalier de pierres peu entretenu nous mène à l’inattendu cimetière Wasburn-Chamberlin (fondé en 1861). Cet espace est entouré d’un mur de béton et une porte de bois indique son nom  et celui de l’association du patrimoine qui protège ce site, la «Barnston Heritage Cemetery Association».

Le dernier cimetière visité est le Pleasant View (fondé 1829). Ce lieu abrite les stèles de l’ancien cimetière Parker ainsi que la pierre tombale de John Paker (mort en 1803) qui selon des registres serait la plus ancienne de toute la région de Coaticook. Il serait naturel de mentionner que ce pique-nique s’est terminé au bar laitier de la Laiterie de Coaticook !

Ce qu’il faut retenir de cette visite dans la ville de Coaticook c’est l’action entreprise par celle-ci pour développer une attraction touristique mettant en valeur son patrimoine religieux dont la tournée des cimetières de la région. Ainsi, parmi les dix cimetières retenus pour ce circuit plusieurs étaient auparavant à l’abandon ou presque. Des efforts et des investissements de la part de la municipalité, du ministère de la Culture et des Communications et de fonds privés ont pu restaurer plusieurs des stèles funéraires et permis de rendre les lieux accessibles aux visiteurs. Des panneaux d’interprétation devant chaque cimetière, un dépliant explicatif et un audioguide accompagné de photos et de documents d’archives offrent une expérience enrichissante. L’audioguide Paroles d’Outre-temps mène à la découverte de dix cimetières où des personnages racontent l’histoire de chaque lieu ainsi que celle de quelques personnes qui y sont inhumées.

L’audioguide Paroles d’Outre-temps est disponible sans frais via http://www.baladodecouverte.com. Une version anglaise, Voices from Another Time, est également disponible.

D’autres photographies de la visite du 3 août sur https://www.facebook.com/Patrimoine.Funeraire.Mtl

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *