Profitez-en ! Un fossoyeur vous répond

D’après certains anthropologues, l’Homme s’est nettement distingué du primate commun le jour où il a commencé à dépenser de ses précieuses énergies à autre chose que sa survie immédiate et où pour la première fois il a mis son semblable en terre. Suivant cette théorie, on peut conclure que c’est le premier fossoyeur qui a initié, à partir de la fosse originelle, le début de la prodigieuse aventure humaine.

Cette démarche est le fruit d’une réflexion ontologique primale; inhumer son prochain n’était pas qu’un geste altruiste. C’était la prise de conscience de la notion de temps linéaire, de la mort, de soi par rapport aux autres, de la capacité à se projeter dans l’avenir. La connaissance de la mort révélait en même temps la vie. L’humanité doit beaucoup aux fossoyeurs… Malheureusement, alors qu’ils sont porteurs d’un savoir-faire unique qui ne s’apprend nulle part ailleurs qu’entre eux, on oublie trop souvent de solliciter leur avis.

Patrimoine Funéraire Montréal a donc réussi à convaincre un fossoyeur de troquer la pelle pour la plume afin de tenir une chronique où l’on répond aux questions des lecteurs pour tout ce qui concerne le métier de fossoyeur.

Envoyez-lui sans gêne vos questions à : patrimoinefunerairemtl@gmail.com

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *